mardi 20 novembre 2007

11_Cambodge




On arrive maintenant à un post qui n’est pas des plus appétissants de mon blog. J’ai bcp d’amis cambodgien, normal, quand on connait l’histoire de ce pays et les relations franco-cambodgienne.

Map du Cambodge


Le bordel dans les rue de Phnom Penh



La capitale du royaume est Phnom Penh, et c’est par là qu’on va commencer notre voyage.

Une station service....

Un peu d’histoire. (C’est important de comprendre ce qui s’est passé là bas)

Le Cambodge était sous le protectorat français intégré à l'Indochine française.
L’indochine française est une ancienne colonie française, création de l'administration coloniale, regroupant :
* L’êtat du Viêt Nam (territoire indentique a celui de l'actuelle République Socialiste du Viêt Nam)
* le Laos
* et le Cambodge.

Souvent, on l'appelle simplement « Indochine », ce qui crée une confusion avec la notion géographique d'Indochine – ou péninsule indochinoise – qui désigne les pays situés entre l'Inde et la Chine, soit les pays suscités ainsi que la Birmanie, la Thaïlande et une partie de la Malaisie.

Plan de l'indochine française

Comme je vous l’ai expliqué dans le post sur la Thaïlande, le Siam, devenu Thaïlande en 1939 en affichant son désir hégémonique sur le peuplement thaï du Laos et au Nord Ouest du Viêt Nam, était un État tampon entre :

* l'Indochine française qui allait du Siam à la mer de Chine méridionale

* et l'Indochine britannique qui allait du Siam à l'Inde.

Bref, revenons rapidement à l’histoire du Cambodge : Elle a obtenu son indépendance le 9 novembre 1953, à la fin de la guerre d'Indochine.

Confronté, à partir de 1967-68, à une insurrection soulevée par les Khmers rouges - des rebelles communistes d'inspiration maoïste -, avec une économie qui va de mal en pis sous le poids de la corruption, Norodom Sihanouk, doit se résoudre à confier le 14 août 1969 la direction du gouvernement au général Lon Nol, son pilier militaire, connu pour son anticommunisme et son inclination à l'économie de marché, en échange de la reprise de l'aide américaine.

Alors avec l'appui de la Chine, les Khmers rouges vont déclencher une véritable guerre contre les forces gouvernementales. En plus de cette guerre civile, le pays est entraîné dans la guerre du Viêt Nam. Dès 1970 les Khmers rouges sont en passe de gagner, mais les États-Unis interviennent et sauvent provisoirement le régime républicain (avril-juin 1970). Mais lorsqu'en 1973 les États-Unis se désengagent de la région, leurs frappes aériennes n'ont pas réussi à arrêter la menace communiste. Les Khmers rouges de Pol Pot, soutenus par la Chine communiste prennent Phnom Penh le 17 avril 1975 et installent un régime autoritaire maoïste.

La suite est beaucoup moins rose, je ne vais pas tout vous raconter, mais ce qu’on à vu au cambodge.

Au Cambodge, sous les Khmers rouges, S21 était le principal « bureau de la sécurité ». Dans ce centre de détention situé au cœur de Phnom Penh, près de 17.000 prisonniers ont été torturés, interrogés puis exécutés entre 1975 et 1979. Sept prisonniers seulement ont survécu, actuellement trois d’entre eux seulement sont encore en vie. Deux d'entre eux reviennent vingt-cinq ans plus tard témoigner, lors d'une confrontation avec leurs bourreaux.

Tuk tuk de Phnom Penh

Au bord de la route

A bord de notre tuk tuk


Le musée de Tuol Sleng est un ancien lycée situé à Phnom Penh qui a été transformé par les Khmers rouges en centre de détention, de torture et d'exécution entre 1975 et 1979. Le lycée avait alors comme nom secret prison de Sécurité 21 ou S-21.

Je voulais pas faire dans le sensas, mais des fois, les images ont plus d'impacts que les mots...


17 millions de morts....

le tour sur un site plutôt paisible


et même joli je dirai...

Mais là par exemple, c'est une fosse commune...pour les enfants....

Une cellule dans le S21



Prenez le temps de lire ce reglement des agents de sécurité...je trouve ça ignoble....mais tristement réaliste dans une situation pareille. Des agents lobomotisés pour créer l'horreur....

S21 vu de l'extérieur...un simple lycée, et pourtant...

Actuellement ce lycée peut être visité. Il contient, outre les restes quasi complets des bâtiments de torture et d'emprisonnement, de nombreux objets de torture et de très intéressantes archives. Il est aussi possible de visionner un film, l'histoire de Hout Bophana.

La potence, on attachait les prisonniers les mains dans le dos, la corde au poignet, et on soulevait les prisonniers par les poignets dans le dos sur cette potence...je crois qu'il est très difficile d'imaginer ces atrocités.

Les nazis ont certes tué bcp plus de gens, mais ils n'avaient pas été aussi loin dans les tortures..

Les couloirs de concentrations

Deux DVDs que je vous conseiller de regarder, The Killing Fields et S21. Je les ai sinon dans 1 an...

Voila, phnom peng était une partie assez triste dans notre voyage…

On a eu de la chance d’avoir été présenté à Monsieur UN, le cousin de Thao par Mr Meng Luu qui nous a mis un peu de joie dans cette ville!

Un GRAND GRAND Merci à Mr Un!

Et Viva Martini Boy! (Private Joke pr Thao)

Il nous a fait voir le coté riche du pays, étant lui-même un entrepreneur.

Le contraste entre l’explosion de développement du pays ( 11% de croissance par an, c’est enorme) et la pauvreté qui regne dans ce pays donne un mélange qui peut être dérangeant. Je ne sais pas comment va évoluer ce pays dans les années à venir, mais je ne le retrouverai pas comme il est aujourd’hui, encore un peu sauvage ?

Passons à une partie un peu plus gai, Siem Rep, et la magie d’angkor Wat.

Siem-Reap ou Siem Reap est une ville du Cambodge, située à proximité du complexe archéologique d'Angkor. Siem Reap est située à environ 314 km à l'ouest de la capitale Phnom Penh. C'est une ville en plein développement du fait de l'attraction touristique en plein essor que représentent les temples d'Angkor depuis la fin de la guerre et les dernières attaques Khmers rouges qui eurent lieu jusqu'en 1994. Le tourisme s'est particulièrement accéléré depuis les années 2000 date jusqu'à laquelle les mines anti-personnelles représentaient un réel danger notamment aux abords de temples. De nombreux hôtels y ont été construits et d'autres sont en construction grâce à l'apport de capitaux étrangers. Il y reste quelques édifices de l'époque coloniale appelés compartiments chinois. La ville se situe à l'emplacement d'une bataille qui vit s'opposer les armées thaïes et celles de l'empire khmèr et qui vit la victoire de ces dernières. Siem Reap signifie d'ailleurs « défaite siamoise ».


Plan grossier d'implantation des principaux monuments du site d'Angkor



L'entrée d'Angkor Thom


Les Gardiens


Angkor Thom

Suite


Un Bouddha

des ruines, si on peut appeler ça comme ça...



Alors le tableau en bas à droite est dans mon salon maintenant ( enfin si jd à pensé à le donner à mère ^^)


Après l'allée des éléphants!

Ayant mangé du poulet tabascco cambodgien, mon odeur était insupportable pour le groupe, miky mike, le chef du groupe, a décidé que je devais quitter l'aventure, avec l'appui de toute la team...


Et pour être sur que je les suivrai pas, ils m'ont foutu au trou....





Mode Tocard ON, à droite, y'avait des escaliers.....fallait voir la gueule des locaux quand ils ont vu ces 3 tocards monter par les paroisses alors qu'il y'avait de quoi montrer normalement.



Les gamins qui jouaient sur le site d'angkor

Angkor Wat

Une partie du site en rénovation



Mode Boulet ON le retour.

JD était tellement sur de là où on devait retrouver le chaucho qu'on s'est perdu dans la cambrousse....avec les tondeuses humaines..




Bah il est où le davidou là, bah là il est en mode rentrage illico à l'hotel car ça roule pas bien dans le bidon....et c'est comme ça que j'ai loupé la fin de l'excursion...bah vi, ça arrive hein, ct pareil en egypte, donc j'ai l'habitude maintenant. ^^






Je crois qu'il n'y a pas besoin de mot pour décrire ce lieu...

Le voyage en asie se termine bientôt, c'était.....je laisse le mot de la fin pour le prochain post :-)

Rentrage à Singapour demain! Ciao!

2 commentaires:

mickael a dit…

Yeaiii les gars, belles photos, beaux récits, beau trip quoi.....en gros blasé de pas avoir put participer au voyage (alors qu'a la base j'étais le premier a y aller) :s
Bha en espérant que l'Australie sera dans le meme délire, a pluche mec

Acouel a dit…

Bon déjà, on peut noter la puissance du noir et blanc, tu fais d'un sujet bateau un sujet dramatique, alors que si tu avais renforcé le contraste, rajouté un peu de couleur et mis une musique sympa, ce serait passé tout seul !

Je note ensuite que tu fais l'apologie d'Hitler et des nazis, c'est très moyen...

Ton tableau, je pense que JD l'a pris pour son salon à lui.

Angkor what ? Angkor, Angkore, encore, encore !!!